Comprendre le fonctionnement de nos vannes 2017-07-03T03:33:24+00:00

La vanne à commande magnétique de Aqualone 1000

La vanne magnétique bi-stable intégrée à Aqualone 1000 est actionnée par l’aimant en ferrite solidaire du flotteur du contrôleur. Cette vanne permet un débit de plus de 1000 litres/heure, équivalent au débit de la plupart des programmateurs-vannes classiques.

La vanne est constituée d’une membrane prenant appui sur un siège à l’aide d’un ressort de maintien en position de fermeture. La membrane est pourvue d’un conduit d’égalisation entre les faces inférieures et supérieures de celle-ci, ayant pour effet d’empêcher son ouverture lorsque le pointeau ferromagnétique de pilotage se trouve en position de détente de son ressort,  appuyant sur la membrane, et obturant le conduit d’échappement de pression.

Dès lors que le pointeau de pilotage est soumis à l’attraction de l’aimant, il se trouve en position de compression de son ressort, séparé de la membrane, et libérant le conduit d’échappement de pression. Le diamètre de ce conduit étant supérieur au diamètre du conduit d’égalisation de pression, il en résulte une chute de pression dans le compartiment supérieur de la membrane, provocant la séparation de la membrane de son siège  d’appui et entrainant l’ouverture du passage principal du média.

Les vannes à commande hydraulique

Pour pouvoir faire passer des débits supérieurs à 1 m3/h, la vanne magnétique intégrée à Aqualone 1000 ne suffit plus. Afin de permettre des économies d’eau et de temps sur les réseaux avec des débits importants, nous avons mis au point des vannes à commande hydraulique pilotées par Aqualone.

La vanne est constituée d’une membrane prenant appui sur un siège à l’aide d’un ressort de maintien en position de fermeture. La vanne est pourvue d’un conduit de communication entre les faces inférieures et supérieures de celle-ci, ayant pour effet de maintenir la membrane en position de fermeture sur son siège lorsque le port de pilotage est fermé.

Dès lors que l’on ouvre le port de pilotage, il en résulte une chute de pression dans le compartiment supérieur de la membrane, provocant la séparation de la membrane de son siège  d’appui et entrainant l’ouverture du passage principal du média.

Nos modules de sectorisation exclusifs

Nos vannes hydrauliques sont équipées d’un moyen autonome de sectorisation innovant!

L’irrigation des cultures nécessite l’usage de tuyères ou asperseurs sous pression afin de couvrir de façon la plus homogène possible les sols à arroser.
Ces tuyères ou asperseurs deviennent inopérantes en dessous d’un seuil de pression déterminé. Cette chute de pression apparaît lorsque la consommation en eau de ces équipements approche de la limite de débit disponible de la conduite d’amenée d’eau sous pression.
Pour pallier à ce problème, et afin d’augmenter les surfaces à irriguer malgré une disponibilité de débit limitée, on a recours à un moyen de sectorisation des surfaces à arroser.
Il convient donc de diviser la conduite d’amenée d’eau en autant de réseaux ou secteurs que nécessaire.
Ces secteurs sont jusqu’ici équipés de vannes à relais (électrovannes) commandées électriquement par un moyen de programmation multi voies, lequel est réglé pour activer successivement chaque vanne pendant le temps d’un arrosage complet.
Ce moyen de sectorisation est limité dans son utilisation car il est indispensable d’utiliser une liaison filaire entre le donneur d’ordre qu’est le programmateur et les électrovannes ; la longueur du câblage électrique ne pouvant dépasser quelques dizaines de mètres. D’autre part, ces installations demandent un entretien rigoureux car elles sont soumises à un environnement humide hostile à une bonne conductivité électrique.
Il est à noter que ces installations sont onéreuses  à l’achat ainsi qu’à la maintenance, et nécessitent pour les versions filaires une source de courant électrique.

Notre module de sectorisation est solidaire de la vanne hydraulique, et le donneur d’ordre est notre contrôleur Aqualone.
La première fonction de ce module est de conditionner l’arrosage en fonction d’un seuil de pression défini par l’utilisateur en deçà duquel la vanne sera fermée.
La deuxième fonction de ce module est d’autoriser l’ouverture de la vanne sollicitée alors que les autres vannes installées sur le même réseau seront maintenues fermées.
La troisième fonction de ce module est d’autoriser  un ou plusieurs autres secteurs tant que la ou les vannes en cours d’utilisation n’atteignent pas le seuil bas de pression défini par l’utilisateur.
La quatrième fonction de ce module est de pouvoir prioriser par l’utilisateur l’ordre d’ouverture de chaque secteur de l’installation.
La cinquième fonction de ce module est de pouvoir remplir toutes les actions précédemment citées sans restriction de distance ; ce moyen étant réactif au différentiel de pression relevé dans une même conduite, il peut fonctionner sans autre liaison physique à des distances importantes (de l’ordre de plusieurs kilomètres).
Cette installation est simple à installer, ne nécessite aucune autre source d’énergie que la pression du fluide concerné, et est très économique à l’achat ainsi qu’à son entretien.