Loading...
Essai comparatif sur choux CTEM Technopole 2017-09-18T19:05:22+00:00

Project Description

Le centre technique d’expérimentation en maraîchage (CTEM) du Technopole de Nouvelle-Calédonie a entrepris de comparer le comportement d’Aqualone à celui d’un programmateur électronique, sur un cycle de culture de choux.  A la différence de l’essai comparatif sur Agrumes mené par l’Institut Agronomique de Nouvelle-Calédonie, la teneur en eau du sol n’est pas mesurée. Seuls les volumes d’eau consommés et les rendements seront mesurés (ainsi que le calibre des choux). Ce document présente l’installation de la parcelle d’essai et plus précisément l’installation d’Aqualone PLUS.

Réseau d’irrigation

Le réseau d’irrigation provient d’une réserve d’eau en altitude qui permet d’avoir un réseau en pression permanente. La pression statique du réseau (quand toutes les vannes sont fermées) est supérieure à 4 bars. Il est donc nécessaire d’installer un réducteur de pression pour protéger le réseau de goutte-à-goutte et pour permettre à Aqualone PLUS de fonctionner (4 bars maximum). Les choux sont irrigués grâce à un peigne de goutte-à-goutte, dont les goutteurs de 2,3L/h sont espacés de 20cm.

Installation d’Aqualone PLUS

Installation de la vanne à commande hydraulique

Chacune des deux parcelles dispose de 7 lignes de 20m de goutte-à-goutte.

Le débit total de chacune des parcelles est donc de 7 lignes x 20m x 2,3L par heure / 0,2m entre les goutteurs, soit 1610L/h ou 1,6m3/h. La version d’Aqualone 1000 ne suffit donc pas (1000L/h maximum), c’est donc un Aqualone PLUS avec une vanne de 1″ qui est installé.

Une fois la vanne déballée, nous procédons à son installation sur le réseau d’irrigation en remplacement d’une vanne à commande électromagnétique. Pour bien comprendre la différence entre les vannes à commande hydraulique et à commande électromagnétique, nous conseillons la lecture de notre guide Comprendre le fonctionnement de nos vannes.

S’il n’y a pas de joint dans le raccord, il peut être nécessaire de mettre du téflon pour rendre les jonctions étanches.

Une petite flèche indique le sens du flux sur la vanne. Le raccord rapide de la commande hydraulique (en bleu) doit être du côté de l’entrée de la vanne.

La vanne à commande hydraulique est installée en quelques minutes. La photo suivante montre sur la gauche la vanne à commande hydraulique qui sera pilotée par un contrôleur Aqualone et sur la droite, une vanne à commande électromagnétique qui sera pilotée par un programmateur à pile.

Connexion d’Aqualone et de la vanne à commande hydraulique

Après avoir sorti Aqualone de son emballage, il est nécessaire de changer les raccords installés par défaut sur la vanne intégrée. Les raccords noirs sont prévus pour connecter un tuyau d’arrosage de jardin en entrée et un tuyau goutte-à-goutte en sortie, comme le montre le guide Installer Aqualone 1000.

En démontant les raccords noirs, on observe le petit filtre intégré à Aqualone. Il est conseillé de le nettoyer de temps en temps, notamment si l’eau d’irrigation n’est pas filtrée en amont.

Pour qu’Aqualone puisse piloter la vanne à commande hydraulique qui a été installée sur le réseau, il faut lui visser les raccords rapides blancs fournis avec Aqualone PLUS.

Ces raccords rapides permettent l’installation du tuyau de pilotage de 6mm. Le tuyau est d’abord inséré sur le raccord d’entrée de la vanne d’un côté (le raccord blanc de droite) et connecté au raccord rapide de la vanne à commande hydraulique.

Le deuxième raccord rapide blanc installé sur Aqualone est également important. Il permet d’évacuer le débit de fuite nécessaire au fonctionnement de la vanne. En attendant nos futures vannes qui auront un deuxième raccord rapide sur lequel se connecter, il est nécessaire de repiquer ce débit de fuite sur le réseau d’irrigation après la vanne. Il suffit alors de créer un petit trou avec un poinçon ou une perceuse. Il est possible de mettre un petit raccord, mais le mieux est d’insérer directement le tuyau de 6mm dans le trou (en évitant de créer des fuites).

Mise en place du pot témoin et réglage du goutteur

Le pot témoin peut ensuite être installé. C’est un pot en terre cuite classique du commerce, d’un diamètre de 17cm idéalement. Pour ne pas avoir de terre à salir le système Aqualone, le mieux est de mettre un petit lit de graviers ou de cailloux au fond du pot. Il permet également de maintenir le pot bien en place.

Il est possible d’ajouter un peu de terre dans laquelle les plantes sont cultivées mais ce n’est pas obligatoire. Aqualone fonctionne très bien avec un pot vide, le réglage principal ne se fait pas à ce niveau là.

Le goutteur est ensuite positionné au-dessus du pot témoin. Il faut faire bien attention à ce que le goutteur goutte dans le pot et pas à côté, sinon la vanne sera ouverte en permanence. Une petite pique est fournie, mais il est possible d’ajouter un petit fil de fer pour s’assurer que le goutteur ne bouge pas.

Le réglage d’Aqualone est décrit en détail dans notre guide Régler Aqualone, mais dans le cas de cet essai, le Technopole a pris le parti de commencer avec le goutteur à débit fixe de 2L/h et de le changer en cours de culture si nécessaire.

Le flotteur (disque blanc) doit être positionné correctement avec son aimant dirigé vers le bas. Pour tester le fonctionnement de la vanne, lorsque le flotteur touche le fond d’Aqualone la vanne s’ouvre et lance l’irrigation. Le couvercle peut ensuite être remis au-dessus du flotteur.

L’essai est en cours mais les résultats seront publiés dès qu’ils seront disponibles sur le site du technopole.nc

Project Details

Categories: